Frayeur

D’abord resituons un peu le contexte : Miss Impatiente n’a pas travaillé tout le premier trimestre de sa grossesse. D’abord à cause des saignements et du défaut d’accolement (jusqu’à Noël), ensuite à cause de nausées carabinées toute la journée et d’asthénie (grosse fatigue). Bref premier trimestre pas fameux niveau forme.

Elle a donc repris le travail la semaine dernière. Miss Impatiente est instit, en maternelle cette année. Les nausées sont enfin passées et elle se sent plus en forme. Un peu d’appréhension quand même après ce long arrêt et aussi parce qu’elle sait que son travail est fatigant, qu’elle est souvent debout, penchée… Lundi, mardi et mercredi matin, ça a été. A partir de mercredi après-midi, elle commence par moments à avoir mal au ventre et au dos. Elle se repose et prend du Spasfon®. Pareil jeudi, quelques douleurs, repos le soir, ça va mieux. Pareil vendredi, elle commence à s’inquiéter et à se dire qu’elle devrait aller faire un contrôle à la clinique. Sur son carnet de grossesse, il est écrit qu’on doit consulter en cas de douleurs non soulagées par un repos allongé de 30 min. Pour l’instant, quand elle s’allonge, ça passe. Samedi, après une nuit de sommeil et une grasse matinée, ça va bien mieux. Elle se dit qu’en ce début de quatrième mois, son ventre commence à sortir, et en plus elle a repris une activité, ça tire ce doit être normal. Samedi soir, son ventre est dur et elle voit et sent une bosse en bas à gauche de son ventre. Quand elle se lève ça s’arrête. Elle se dit qu’elle a dû sentir le bébé pour la première fois. C’est sa première grossesse, elle ne sait pas à quoi ça ressemble après tout. Dimanche matin, malgré le repos toute la veille et la nuit, elle a encore des douleurs abdominales et le ventre dur par moments, ils décident avec Monsieur Bleuet d’aller aux urgences.

12h, arrivée aux urgences de la clinique qui la suit pour sa grossesse. La première chose qu’elle dit en arrivant c’est « Je suis enceinte » et aussi qu’elle a mal au ventre et dans le bas du dos, que son ventre se durcit parfois. On lui fait une prise de sang, une analyse d’urine, et on lui dit qu’il faut attendre les résultats pour éliminer une cause non liée à la grossesse, problème aux reins ou à la vessie notamment. Ça prend un moment, l’échographiste des urgences qui doit lui faire une écho des reins ne revient qu’à 18h. On lui parle de l’envoyer en attendant en maternité pour faire une écho du fœtus et un monitoring. Finalement on lui dit que l’obstétricien de garde la recevra en consultation en fin d’après-midi. On lui passe une perfusion de Spasfon®. Les résultats des analyses reviennent, tout est normal. Un médecin urgentiste vient la voir, il lui parle douleurs musculaires et lumbago et lui prescrit une radio. Quelle ne fera pas puisqu’elle est enceinte, il a dû rater une ligne sur son dossier (????). Et puis le problème principal c’est quand même les douleurs au ventre quoi. 18h arrivent, elle passe à l’écho. Les reins et la vessie n’ont rien, le médecin lui dit que pour en savoir plus sur le fœtus il faut attendre de faire l’écho avec l’obstétricien. 18h30, retour aux urgences. 19h, l’infirmière revient les voir et leur annonce que l’obstétricien (qui ne l’a toujours pas vue) veut la garder en observation et l’hospitaliser en maternité. Monsieur Bleuet part chercher des affaires. Miss Impatiente commence à franchement stresser et s’en veut énormément de ne pas être venue plus tôt. Heureusement -encore une fois- que Monsieur Bleuet est là pour la rassurer (même si lui aussi est stressé, elle s’en rend compte).

20h, elle est dans une chambre avec Monsieur Bleuet. L’obstétricien arrive et les conduit dans son cabinet pour faire un examen gynéco et une écho. Le bébé va bien. Il est en position fœtale, la vitalité est bonne, ils entendent les battements du cœur. Le col est bien fermé. Soulagement. Le docteur leur dit pour la prochaine fois de venir dès qu’il y a un souci et directement aux consultations gynéco sans RDV. Encore une fois Miss Impatiente s’en veut d’avoir attendu pour venir. Par contre, on était dimanche et ils ont eu le réflexe d’aller aux urgences, elle a bien précisé tout de suite qu’elle était enceinte, qu’elle avait des douleurs au ventre, elle ne comprend pas trop qu’on ne l’ait pas dirigée plus vite vers la maternité. Bref.

Ce matin, toujours des douleurs, re Spasfon®. Quand elle décrit ce qu’elle ressent à la sage-femme qui passe la voir, celle-ci lui parle tout de suite de contractions. Le médecin revient, lui ne pense pas que ce sont des contractions, plutôt des douleurs ligamentaires. Il la remet direct en arrêt jusqu’à la consultation du 4ème mois, le 12 février, et lui valide sa sortie. Elle insiste un peu et lui reparle du ventre dur, il lui répond que pour l’instant l’examen et l’écho sont tout à fait normaux, qu’elle doit se reposer et qu’on fera le point au prochain RDV, que s’il y a le moindre problème elle n’hésite pas à revenir tout de suite. Repos complet, 2 Spasfon® 3 fois par jour. Sur l’arrêt, il est quand même écrit « Grossesse à risque, repos pathologique ». Ça fait un peu -beaucoup- flipper.

Alors certes, Miss Impatiente est rassurée, son bébé va bien et c’est le principal, mais d’un autre côté elle ne comprend pas trop ce qui lui arrive (notamment si elle a des contractions ou pas) et elle ne peut pas s’empêcher d’avoir la trouille…

Publicités

17 réflexions sur “Frayeur

  1. Ça ressemble bcp à des contractions. Notamment la petite boule. Moi j’en ai depuis le début du quatrième mois. Les douleurs ligamentaires sont vraiment différentes. Elles se situent pour moi au dessus du pubis et au niveau de l’aine. Repose toi surtout. Gros bisous

    • C’est bien ce qu’il me semblait après avoir regardé dans mes bouquins et sur le net… Moi aussi j’ai (ce que je pensais être en tout cas) des douleurs ligamentaires, quand je me tourne dans le lit, que je me lève ou que j’éternue par exemple, et ça n’a rien à voir, comme toi c’est plus bas et au niveau de l’aine. Je crois que le docteur n’a pas voulu m’affoler en fait, je l’ai trouvé bien vague avec ses « je ne pense pas », « on verra » (mais par contre le fait qu’il m’arrête direct et que l’arrêt mentionne « Grossesse à risque », ça m’affole. J’aurais préféré qu’il m’en dise un peu plus). La sage-femme, elle, a été catégorique, d’où mon incompréhension. Bref j’attends la consultation du 12 pour avoir plus d’explications, on aura plus de temps, et en attendant… repos.

      • En fait pour l’arrêt c’est je pense, surtout pour se couvrir. Les grossesses pma sont des grossesses précieuses et il faut effectivement ne pas prendre de risque. Je ne pense pas qu’il faille se formaliser sur ce terme. C’est surtout pour que la sécu te/leur foute la paix. Cela étant, je déteste avoir des contractions. Depuis que je suis en arrêt j’en ai encore plus et pourtant je ne fais rien !!!! J’ai hâte moi aussi d’avoir mon contrôle pour vérifier tout ça…mais je me souviens quand j’ai eu mes premières contractions ça m’a bcp stressée.

      • Merci Boule de Mousse, ce que tu m’écris me rassures. Je suppose que ce n’est pas anormal d’avoir des contractions pendant la grossesse. C’est vrai que j’ai fait la relation avec ma reprise au travail parce que je suis pliée en deux pour être à hauteur des enfants toute la journée (mais je l’ai même pas dit au doc, il m’avait déjà dit qu’il m’arrêtait), mais c’est peut-être un hasard… Bref on verra bien comment ça se passe au repos et ce qu’il me dit le 12.

  2. Oh ben quel périple pour au final se retrouver face à deux avis différents. A te lire ça m’a l’air aussi de ressembler à ce qu’on lit sur les contractions mais bon je suis comme toi, première grossesse, je sais pas à quoi ça ressemble.
    J’espère que c’est juste cette semaine de travail qui t’a fatiguée et que si contractions il y avait elles passeront vite. C’est vrai que c’est pas facile d’enseigner à des tous petits enceinte et que tu ne dois guère pouvoir adapter tes mouvements

  3. Coucou… J’ai eu des contractions très tôt pendant ma grossesse (à peine 3 mois)… Des douleurs au bas ventre… Des fortes douleurs ligamentaires. Et des contractions… L’utérus se raidit et prend la « forme de bébé »…. Tu vois bien où il est en tous les cas. J’en avais surtout le soir… Parfois plus d’une dizaine….
    Il parâit que c’est normal, que ton utérus commence à s’entraîner en vue de l’accouchement. Elles apparaissent aussi quand tu as une grosse journée (je les avais toujours le soir, après le boulot).
    Perso, le spasfon ne faisait rien… Je prenais souvent un bon bain pour me détendre.
    Ma gynéco m’avait dit qu’en dessous de 15 contractions, c’est normal…
    J’ai été arretée une semaine à cause de ces contractions, car j’en avais eu beaucoup suite à une semaine très chargée.
    Courage, repose toi un peu, et tu vois si ça va mieux ou bien si ça perdure.

  4. j’imagine bien tes inquiètudes, tu as bien fait d’aller consulter, même si au final t’en sais pas beaucoup plus, tu as pu te rassurer sur l’état du bébé et c’est le principal !! Je pense aussi qu’ils écrivent « grossesse à risque » pour se couvrir dans la prescription d’arrêt de travail, donc à mon humble avis, pas d’inquiètude. Il faut se reposer le plus possible, pas d’effort et surtout t’allonger dès que tu sens les douleurs (le ventre « dur » c’est bien des contractions, c’est normal, et le principal c’est que ça passe au repos). Donc voilà, au revoir les petits élèves!! Et vivement la prochaine consultation !! pleins de bises 😉

  5. Courage Miss Impatiente…repos, repos, repos. Et tu apprendras qu’à partir du moment où tu es enceinte, quelque soit le problème, tu vas direct aux Urgences Maternité! 😉

  6. Je n’apporte que mon expérience de lecture et pas de vécu là dessus…. Mais tout ce que tu me décris ressemble très fortement à ce que l’on m’a décrit pour des contractions. Et encore une fois tu n’est pas la première que je lis/entend qui a des contractions si tôt et qui est arretée du coup (y compris des non PMA)… après je te comprends parfaitement quand tu dis que tu es perdue, flippée etc. les médecins sont pas très forts pour nous rassurer des fois. Mais je pense comme les filles plus haut que des fois ils écrivent des mots un peu forts sur les arrêts pour avoir la paix avec la Sécu et leurs controles…. Moi pendant le traitement j’ai eu le droit à hyperstimulation alors que je n’y étais pas encore (pas loin mais bon pareil j’ai un peu flippé). Et pour l’avoir vécu également je confirme aussi que les grossesses PMA sont mises sous papier bulle et qu’ils préfèrent prendre trop de pécautions avec nous que pas assez (on ne va pas s’en plaindre). Conclusion : je suis contente de lire que finalement le bébé et toi allez bien et je n’ai qu’un mot à te dire : repos !

  7. je suis prof, et ai vécu les mêmes contractions (et oui!) que toi dès le 4eme mois. Le ventre qui durcit et un peu trop souvent dans la journée. ne t’angoisse pas, tu as un utérus un peu tonique, c’est tout. Par contre, c’est sage d’être arrêtée car on a un métier difficile pour une femme enceinte. Toi, tu te plies souvent en 2 en maternelle, tu es toujours debout et tu parles fort en plaçant ta voix au niveau des abdos.
    Alors, ne t’angoisse pas et ne te surmène pas… Cette grossesse est précieuse.
    Moi, ils m’avaient dit de ne pas m’inquiéter, que c’était normal,et m’avaient laissée travailler avec mes contractions. Puis fin du cinquième mois, ils m’ont arrêtée, bloquée à la maison et fait culpabiliser car le col avait bougé. Tu éviteras ce stress inutile.
    PS : bébé est née 4 jours après que je me sois remise à bouger, 3 semaines en avance. Parfait.

  8. Ouf ça se finit bien. Repose toi bien Miss Impatiente, je trouve très sensé ce que dit BdM à propos du choix de ces termes inquiétants, c’est sûrement pour que la motivation de l’arrêt soit sans appel.

  9. Quel stress nos grossesses PMA! je rejoins Madame Pimpin, c’est du jargon médical. Et en tant que PMette oui nous sommes classées comme « à risque » même si tout se passe très bien. C’est comme si les médecins se devaient de faire plus attention, parceque ce bébé on l’a mérité!! Pendant ma grossesse, j’ai aussi eu des contractions avec le ventre qui durcit, à partir de 5 mois. A ce stade, ça ne fait pas vraiment comme des contractions, et en général elles sont inefficaces donc le col ne bouge pas. Mais c’est un signal d’alerte, il faut que tu ralentisses le rythme, la voiture, du repos. Tout va bien se passer, prends soin de toi !

  10. On marque grossesse à risque parce que grossesse précieuse et PMA.
    Ca ressemble en effet à des contractions. Ton col est très rassurant, c’est ce qui est le plus important.
    Repos et repos!
    Bisous

  11. ma foi moi je pensais que tu avais des contractions car ventre dur et mal ça peut être que ça en étant enceinte… tu peux en avoir très tôt…. certaines ne le sentent même pas, comme moi, j’ai été étonné quand le médecin m’a dit que j’en avais beaucoup…. c’est bizarre que le médecin que tu as vu dit que ce n’est pas ça… les ligaments ok, mais c’est sur le côté et je sais pas trop si ça durcit ton ventre…

  12. Repose-toi bien !! Je me suis souvent demandée comment je gèrerais la situation si, après tant d’attente et d’espoirs (et d’échecs…), je devais continuer à bosser avec des tout-petits qui prennent tant d’énergie et nous obligent à être toujours dans le mouvement… Bref, ta grossesse est précieuse, donc les docs ont décidé de la préservé et c’est tant mieux. Prends soin de toi/vous. Bises.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s